Les pillages sont néfastes pour l’économie

185

De nombreux entrepreneurs sont sur le qui vive redoutant un assaut des manifestants prêts au pillage.
Même si le calme semble revenu dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, les villes de province sont toujours en ébullition ce jeudi 22 septembre 2022.
Plusieurs centres commerciaux ont été dévalisés par des casseurs.


Si Carrefour est relativement calme des rumeurs circulent sur des projets de pillage de dépôts alimentaires.
Dans plusieurs villes de province notamment Cap Haïtien, Cayes, Jérémie, Mirebalais des entrepôts du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) ont été pillés. Les produits alimentaires se trouvant dans ces entrepôts étaient destinés au programme national de cantines scolaires.
Des dépôts d’autres organismes dont le Care ont été également pillés.


La première réaction énergique contre les casseurs et auteurs de pillage est venu du commissaire du gouvernement près le tribunal de Première instance de Saint Marc.
Le chef du Parquet exprime son indignation et annonce des poursuites judiciaires faisant valoir que les entrepreneurs sont à l’instar des manifestants confrontés aux mêmes problèmes de sécurité et de crise alimentaire.
Il promet que les pilleurs seront traqués par les forces de l’ordre.


Plusieurs personalités politiques et sociales appellent à la fin des pillages insistant sur la nécessité de protéger les entreprises privées.
Des appels sont lancés également pour la création d’un couloir humanitaire afin de favoriser les déplacements des médecins, du personnel médical, des ambulances et des malades.

LLM / radio Métropole Haïti