Les sans papiers haïtiens redoutent des rapatriements

133

La situation des sans papiers haïtiens en République Dominicaine préoccupe la communauté internationale et les organisations de défense des droits humains. Les statistiques indiquent que les sans papiers haïtiens représentent 900 000 à 1 200 000 personnes.Les sans papiers souhaitent obtenir des documents légaux du gouvernement dominicain dans le cadre du Plan National de Régularisation des Etrangers (PNRE).Cependant ils doivent obtenir au préalable des documents du gouvernement haïtien. Les sans papiers haïtiens font état de grandes difficultés pour obtenir les documents.8 mois après avoir fait le dépôt de leurs dossiers certaines personnes n’ont toujours pas obtenu leurs documents.Cette situation préoccupe les organisations de la société civile à l’approche de la fin du programme de régularisation. Les organisations craignent une grave crise humanitaire si le gouvernement dominicain lance une campagne de rapatriement des sans papiers à la fin du mois de juin 2015. Les sans papiers, qui ont travaillé dans les bateys et les firmes de construction, affirment qu’ils n’ont aucun lien avec Haïti.Certains ont quitté le pays il y a 60 ans.Ils pressent les autorités haïtiennes à favoriser la délivrance des documents indispensables pour le PNRE du gouvernement dominicain. Le spectre d’une crise humanitaire préoccupe également les autorités américaines. Les hauts fonctionnaires du département d’état, Thomas Shannon et Thomas Adams, qui effectuent depuis hier un séjour a Port-au-Prince se rendront ensuite en République Dominicaine.La situation des sans papiers haïtiens devrait être évoquée avec les autorités dominicaines. Ce dossier avait été abordé par des congressmen américains en février 2015.Une délégation conduite par la leader démocrate à la chambre des représentants, Nancy Pelosi, avait visité Haïti et la république Dominicaine. LLM / radio Métropole Haïti