Les sénateurs veulent conserver leur siege

429

Les sénateurs veulent conserver leur siege

Les sénateurs en fonction tiennent mordicus à leurs sièges et entendent boucler leur mandat de 6 ans selon les prescrits constitutionnels. Le vice président du Sénat Haïtien, M. Kedlaire Augustin, soutient qu’il n’y a pas eu de retard dans le renouvellement du tiers du Sénat en question.


Contrairement aux argumentaires faisant état du début de leur mandat en janvier 2016, le sénateur Augustin indique que son mandat a débuté en 2017 et prendra fin en 2023.
De plus il souligne que les élections avaient été organisées à temps en 2011.


Selon l’argumentaire du sénateur Augustin il faut s’en tenir au renouvellement par tiers pour avoir une idée claire de la situation.
Le vice président du Sénat plaide pour le respect des principes démocratiques tout en respectant les prises de positions relatives à l’utilité des sénateurs.


Il recommande le dialogue entre les acteurs politiques en vue de trouver un consensus pour sortir de l’imbroglio.


Les acteurs politiques sont divisés sur la fin du mandat du dernier tiers du Sénat. Des séances de travail sont prévues au cours du week-end afin de rechercher un consensus acceptable pour toutes les parties.
Le président du Sénat Joseph Lambert défend sa légitimité d’élu déniant au Premier Ministre M. Ariel Henry, le droit de constater une quelconque caducité du Sénat.

LLM / radio Métropole Haïti