Pas de gisements pétroliers en Haïti

2916

Le rêve qu’Haiti devienne un pays producteur de pétrole n’est pas pour demain.
Le directeur du bureau des Mines et de l’énergie (BME), Ing. Claude Prepti, dément les informations faisant état de la présence de réserves pétrolières dans le sous sol haïtien.


Les fouilles d’exploration réalisées entre 1945 et 1977 n’ont permis que d’identifier des indices, explique le géologue.
Il soutient que les 11 forages réalisés, entre autre dans la plaine du cul de sac et à Maïssade sont insuffisants pour élaborer une cartographie de gisements de pétrole.


Cependant les informations disponibles permettent d’identifier les régions ayant une forte potentialité de réserves pétrolières.
L’île de la Gonave figure parmi les zones pouvant encore espérer des gisements de pétrole.


La production pétrolière pourrait relancer l’économie haïtienne moribonde en raison notamment des violences.


Si les 11 forages de reconnaissance réalisés il y 44 ans n’avaient pas permis de confirmer des gisements de nouveaux forages pourraient être envisagés.
Ces projets peuvent être réalisés par des firmes internationales.


Cependant il n’y a pas de cadre légal pour l’exploitation minière.
Un projet de loi controversé déposé en 2017 n’a jamais été ratifié par les legislateurs.


En attendant le rêve de réserves pétrolières les Haïtiens doivent vivre dans la réalité de l’importation de l’or noir qui provoque une hausse vertigineuse du taux de change de la gourde par rapport au dollar.

LLM / Métropole Haïti