L’ex president Avril, rejette les accusations de tortionnaire d’un groupe d’intellectuels.

448

L’ex president d’Haïti, le général Prosper Avril, rejette les accusations de tortionnaire d’un groupe d’intellectuels.
Droit dans ses bottes le général Avril rappelle qu’il a été lavé de ces accusations. Écrivain et militaire il s’étonne du tollé sur sa participation en tant invité d’honneur de l’édition 2023 de livres en folies.


M. Avril s’est dit attristé de la polémique regrettant que ses comptempteurs aient utilisé des accusations déjà jugées par des tribunaux.
Des juges haïtiens et américains avaient clos le dossier des sévices infligés aux prisonniers de La Toussaint.


C’est la justice qui doit décider qui est coupable et non les citoyens, lance til.
Niant avoir été un bourreau, M. Avril explique qu’il a été plutôt en maintes occasions victime.
Il évoque notamment une arrestation illégale lors de la vente signature d’un ouvrage sur l’armée d’Haïti.


Le militaire et l’auteur se confondent pour le grand public.
Prosper Avril livre un autre diagnostic sur les forces armées d’Haïti.
L’armée d’Haïti, gloire errements, disgrâce et perspective d’avenir, est le titre de son dernier ouvrage.


L’ex commandant en chef des forces armées d’Haïti fournit des éclairages sur les causes des dérives des FADH.
C’est un témoignage d’une très grande valeur provenant d’un militaire qui a eu 32 ans de carrière.
Auteur de plus de 40 ouvrages le général Avril à plus de 85 ans entend éclairer ses compatriotes sur les pratiques de l’établishment politique et militaire.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité