L’implication des FAD’H dans la lutte contre les gangs bien accueillie par des haïtiens

656

Les Forces armées d’Haïti (FAD’H) reviennent au devant de la scène en raison de l’incapacité des forces de police à combattre les gangs armés. Des officiers ont confié, sous couvert de l’anonymat à un reporter de radio Métropole, que les FADH sont disposées à prendre le leadership de la guerre contre les gangs.


Toutefois il faudra fournir les matériels et équipements indispensables.
Depuis l’appel du Premier ministre M. Ariel Henry, le haut état major n’a pas réagi sur la nouvelle formule.


La proposition du chef de l’exécutif haïtien est bien accueillie par de nombreux compatriotes.
Ils font remarquer que les citoyens haïtiens ne pourront dans le cadre de l’auto défense se prémunir des assauts des gangs lourdement armés. Les forces armées d’Haïti jusqu’ici peu actives peuvent apporter un support au pays.


Dos au mur en raison du refus des autorités canadiennes de prendre le commandement d’une force internationale, le gouvernement haïtien s’est tourné vers l’armée qu’il avait ignoré au cours des 6 derniers mois. Preuve du refus canadien, le Premier Ministre M. Justin Trudeau, a annoncé une aide de 250 millions de dollars pour entre autres accélérer la formation des policiers haïtiens.


Toutefois le secrétaire d’état américain a une fois de plus annoncé des discussions en vue de constituer une force internationale de 4000 hommes.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité