L’ISC accroit la pression sur le parti au pouvoir

188

L’Initiative de la Société Civile accroit la pression sur le pouvoir en place pour qu’il reprenne les négociations en lancant un ultime appel à Fanmi Lavalas et à son chef Jean Bertrand Aristide pour la reprise effective des pourparlers afin de conclure un accord politique historique . Le Comité d’Initiative de la Société Civile souligne la nécessité de fixer un délai, car cette crise pluridimensionnelle représente un danger pour l’avenir du pays. « Il faut absolument que nous arrivions à un accord politique pour mettre un terme à la souffrance du peuple » a notamment déclaré Emile Rouzier, porte-parole de l’ISC qui souligne que le président Aristide, en fonction de son titre, a pour devoir de reprendre les discussions. « Cette crise ne peut plus durer… Il est temps d’agir » a ajouté Emile Rouzier qui a participé à la séance de réflexion de la Convergence Démocratique, le jeudi 19 avril .

Publicité