L’Opposition rejette l’offre du pouvoir lavalas

215

Les dirigeants du Groupe de Convergence Démocratique qui ont reçu le jeudi 8 février le soutien d’autres secteurs de l’Opposition réclament une fois de plus l’annulation des élections du 21 mai et du 26 novembre. L’Opposition maintient sa position initiale et n’entend pas faire marche arrière. Le professeur Victor Benoit l’un des porte-parole de l’Opposition rappelle que la Convergence n’est plus un regroupement politique mais un pouvoir alternatif à lavalas. M. Benoit précise que toute négociation avec Jean Bertrand Aristide sera menée par Maitre Gérard Gourgue, président provisoire de l’Opposition. L’Opposition croit que la lettre en huit points de M. Aristide à l’ancien président américain Bill Clinton peut toujours servir de base à une reprise des négociations. « Nous acceptons que M. Aristide soit président dans le cadre d’un accord politique avec un mandat réduit de deux ans et avec l’annulation des élections du 21 mai et la formation d’un gouvernement d’Union nationale ». Le Groupe de Convergence Démocratique a désigné le professeur Gérard Gourgue comme président provisoire du gouvernement alternatif à lavalas pour un mandat ne dépassant 24 mois. Ce gouvernement se propose d’organiser de nouvelles élections dans le pays.

Publicité