M.Aristide manifeste des signes de flexibilité

212

Après la lettre en huit (8) points adressée au président américain sortant Bill Clinton, le chef de la Fanmi Lavalas a adressé une correspondance aux dirigeants du Groupe de Convergence Démocratique dans laquelle il a fait part de sa disponibilité à faire la paix. L’élu du 26 novembre, Jean Bertrand Aristide manifeste une certaine flexibilité après la venue à Port-au-prince d’une délégation du Parti Révolutionnaire Dominicain (PRD) conduite par Hatuey Descamp. Le porte-parole de la Fanmi Lavalas Yvon Neptune espère une réponse satisfaisante de l’Opposition à la requête de M. Aristide. « Il est extrêmement important pour que les haitiens se mettent ensemble pour résoudre la crise politique en Haïti » a déclaré Yvon Neptune qui apportait des précisions sur le contenu de la lettre de M. Aristide adressée à la Convergence. La Fanmi Lavalas dit attendre des propositions de sortie de crise de la part de l’Opposition qui souhaite rencontrer Jean Bertrand Aristide en tant que chef lavalas et non comme président élu. A ce sujet, le porte-parole de La Fanmi Lavalas également président du Sénat issu des élections contestées du 21 mai, fait remarquer que M. Aristide a été élu par le peuple haïtien. « Jean Bertrand Aristide est le président constitutionnel de tous les haitiens sans distinction » a t-il laissé conclu.

Publicité