M. Enaudi Se Félicite des Avancées De Sa Mission

181

Le chef de la Mission de Bons Offices de l’Organisation des Etats Américains (OEA) en Haïti affirme que la communauté internationale souhaite que la constitution haïtienne de 1987 soit respectée avec la passation des pouvoirs le 7 février prochain. Toutefois, Luigi Enaudi soutient que la position de la communauté internationale n’a pas changée sur le dossier des élections contestées du 21 mai. L’émissaire de l’OEA insiste sur la nécessité pour les parties d’aboutir à un accord politique qui englobera les différents aspects de la crise. Interrogé sur les remarques produites par la communauté internationale en ce qui concerne les irrégularités enregistrées lors des dernières législatives, M. Enaudi a répété :  » Il faut un accord politique pour résoudre les problèmes nés des élections du 21 mai’ . Le numéro deux (2) de l’OEA n’a pas écarté la possibilité d’un report de la date du 26 novembre mais cela se fera dans le respect de la constitution haïtienne pour que la passation de pouvoir ait lieu le 7 février. A la rencontre de Montana, la communauté internationale était représentée par les gouvernements des Etats-Unis, du Canada , de la France et de l’Organisation des Nations Unies aux côtés de M. Enaudi. Pour l’ambassadeur du Canada, M. Gilles Bernier, cette réunion constitue un bon début dans le cadre des discussions formelles pour la résolution de la crise.

Publicité