Martelly exige de la déférence pour la Présidence

127

Un bras de fer oppose la Présidence à plusieurs députés suite à une altercation entre le chef d’Etat et le député Arnel Bellizaire.L’assemblée des députés a mis sur pied vendredi une commission spéciale chargée d’enquêter sur les circonstances de l’incident survenu mercredi dernier lors d’une rencontre entre le groupe majoritaire et le président haïtien Michel Martelly. Un des parlementaires présents lors de la rencontre a indiqué que le député de Delmas avait utilisé un terme imagé pour décrire ses interventions dans les medias contre le chef d’Etat. Ceci avait provoqué la colère du président Martelly, rapporte le parlementaire. D’autres élus estiment qu’il s’agit d’un incident mineur et regrettable.Le député Fritz Gerald Bourjolly n’avait pas cru nécessaire de débattre du sujet lors de la séance plénière de vendredi dernier. De son coté le président Martelly a dénoncé le manque de respect du député. “Il faut respecter la présidence a fait remarquer M. Martelly sur un ton ferme. »Vous n’avez encore rien vu, ce président va être cynique”, a lancé samedi le président Michel Martelly lors d’un point de presse. Il a une fois de plus réitéré sa détermination à faire respecter sa fonction durant son mandat.“Quiconque vient au palais et se met à injurier la présidence peut ne pas pouvoir laisser le palais, même si la personne détenait une immunité”, a prévenu le chef d’Etat qui n’a pas digéré les propos du député Bellizaire. Il a également dénoncé le gouvernement Préval et le CEP qui ont permis a des repris de justice et des évadés de prison de prendre refuge au Parlement. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité