Mise en garde des protestants contre l’utilisation de l’Eglise à des fins politiques

205

Les chefs de missions évangéliques oeuvrant en Haïti mettent en gardent contre l’utilisation de l’Eglise à des fins politiques. Ils soutiennent que l’Eglise n’est pas un parti politique mais le temple de Dieu. Les leaders de la communauté protestante indiquent qu’ils ne donnent aucun mandat à aucun candidat pour les représenter à aucun poste électif. Toutefois, ils ne s’opposent pas à la liberté de chaque citoyen de se mettre au service de son pays. Les chefs de missions évangéliques réitèrent leur attachement au principe de la séparation de l’Eglise et de l’Etat et à la proclamation de l’évangile de Jésus-Christ. Cette prise de position survient alors que Luc Mésadieu du MOCRENAH et Chavannes Jeune de l’UNCRH se présentent comme le représentant du secteur protestant à l’ocassion de la présidentielle de novembre prochain. Le mois dernier, l’Eglise catholique avait menacé de sanctionner tout prêtre s’engageant dans des activités politiques. Pendant ce temps, le Premier ministre lance un appel à tous les Haïtiens pour qu’ils se mettent ensemble afin de sortir le pays de cette situation socio-économique difficile. Gérard Latortue invite tous les secteurs à se mobiliser à l’occasion des prochaines élections pour remettre Haïti sur les rails. En visite aux Cayes, le samedi 7 mai 2005, le chef du gouvernement a également souligné que le pays a connu ces dernières décennies les pires moments de son histoire.M. Latortue a insisté sur l’importance des prochaines compétions électorales tout en invitant les électeurs à faire un choix intelligent lors des joutes de la fin d’année.

Publicité