Mission de Dernière Chance Pour Haïti

178

En clair, le responsable adjoint de l’OEA veut insinuer par là que le moment des grandes décisions est arrivé. Les haïtiens doivent chercher la voie du dialogue et du compromis pour résoudre la crise, a laissé entendre M. Enaudi. Il a rappelé qu’Haïti est membre de l’Organisation des Etats Américains et de ce fait les responsables politiques du pays doivent travailler au progrès de la démocratie. En ce qui concerne sa nouvelle mission, Luigi Enaudi dit noter une certaine disposition chez les protagonistes haïtiens à dialoguer. Mais le numéro deux (2) s’est gardé de révéler si ce dialogue va être centré sur le noeud gordien considéré comme détonnateur de la crise: les élections du 21 mai que la Fanmi Lavalas n’entend pas négocier avec l’Opposition. La position des protagonistes étant notoire, la dernière chance risque de passer. Et le cas échéant , l’Organisation des Etats Américains perdera la face même si certaines menaces seront passées à exécution, si l’on se fie aux propos du leader du Mouvement pour l’Instauration de la Démocratie en Haïti (MIDH), Marc Louis Bazin, a qui Luigi Enaudi aurait annoncé que la communauté internationale serait prête à tourner le dos à Haïti en cas d’échec des pourpalers.

Publicité