Moïse évalue les entreprises agro industriels

121

Le président haïtien, Jovenel Moïse, a une fois de plus mis l’accent sur la nécessité d’apporter un appui aux entrepreneurs pour favoriser la création massive d’emplois.Il rappelle qu’il avait dû batailler ferme pendant 10 ans afin de parvenir à la création d’une zone franche agricole dans le Nord Est.Il assure qu’il existe maintenant 5 zones franches agricoles à travers le pays. En ce qui a trait aux zones franches industriels, M. Moïse signale que les industriels haïtiens devraient attendre 8 ans afin de créer une zone franche en raison de la législation actuelle. La volonté politique est indispensable au développement du secteur privé, a dit M. Moïse réitérant sa determination à améliorer l’environnement des affaires.L’Etat haïtien est aujourd’hui au service de l’économie, a assuré M. Moïse qui a mis 13 ans pour lancer sa zone franche.Il n’est pas possible que des gens au plus haut niveau de l’Etat constituent des blocages au développement de l’entreprenariat en Haïti, a dit M. Moïse promettant de jouer un rôle de facilitateur et de régulateur de l’état. Il se dit prêt à faire la promotion de l’investissement privé en Haïti, rappelant qu’il est indispensable pour le développement économique. Le président Moïse a poursuivi hier son périple dans les entreprises agro industriels avec des visites au Parc Industriel de Digneron et au Caribbean Harvest dans la commune de la Croix-des-Bouquets. M. Moïse veut poursuivre ses visites dans les entreprises privées du pays et souhaite donner un signal non-équivoque de la volonté manifeste de son administration visant à encourager les investissements privés au bénéfice du développement économique d’Haïti. LLM / radio Métropole Haïti