Moïse Jean Charles appelle à la mobilisation

636

Les démêlés de du chef de file de Pitit Dessalines, M. Moïse Jean Charles, avec les responsables de l’immigration américaine sont de nature à lancer la campagne électorale en vue des prochaines élections.
Fer de lance de la gauche, proche du ptesident venezuelien, M
Nicolas Maduro, M. Jean Charles annonce son intention d’intenter une action en justice contre le gouvernement américain.
L’ex sénateur assure avoir été l’objet de mauvais traitement et de menaces lors de son expulsion du territoire américain.


M. Jean Charles lance également un appel à la mobilisation de ses troupes pour les prochaines élections.
Il critique la coopération américaine faisant valoir qu’elle n’a pas permis d’améliorer les conditions de vies des couches vulnérables.


M. Jean Charles est un leader de gauche radicale qui a réalisé des manifestations et sit in contre l’ambassade des États Unis à Port-au-Prince.
La représentation diplomatique américaine dans la capitale haïtienne s’est gardé de réagir sur les revelations de Jean Charles assurant qu’elles concernent sa vie privée.

L’expert en développement politique, M. Stanley Lucas fait remarquer que M. Jean Charles est considéré comme un problème de sécurité Nationale par les américains.
Il juge que ses voyages au Venezuela et au Nigeria préoccupent les autorités américaines.

LLM / Métropole Haïti