Moïse Jean Charles appelle à la violence contre le gouvernement

367

Le chef de file de Pitit Dessalines, M. Moïse Jean Charles, se déchaîne contre le gouvernement, les élites économiques et la communauté internationale, à ses yeux responsables de la grave crise sécuritaire et politique. Lors d’une grande manifestation anti gouvernementale au Cap Haïtien, hier lundi 29 janvier 2024,  M. Jean Charles a appelé  les citoyens à recourir à la violence contre les institutions publiques et les entreprises privées.
Dans la ligne de mire de l’ex sénateur, les banques commerciales qui seraient des appuis aux régime. S’il se garde d’appeler à la lutte armée,  M. Jean Charles dit comprendre ceux qui choisissent cette option extrême.
Dans une diatribe contre le gouvernement, M. Jean Charles a fait valoir que le Premier Ministre Ariel Henry ne dirige absolument rien. Il appelle à l’intensification de la mobilisation pour forcer la démission du Premier Ministre.
Le chef de file de Pitit Dessalines était d’autant plus en colère que la majorité des manifestants avaient rejeté son appel de se rendre à Vertières en lieu et place du centre ville du Cap Haïtien.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité