Négociations pour empêcher la reprise des refoulements massifs d’Haïtiens de la République Dominicaine

129

Le gouvernement haïtien annonce la poursuite des négociations avec son homologue dominicain autour du problème migratoire. Le ministre des affaires étrangères, Hérard Abraham, souligne que les autorités haïtiennes font tout ce qui est possible pour éviter la reprise des refoulements massifs car la situation socio-économique du pays est fragile. Le chancelier Abraham qui s’exprimait au Bureau du Premier ministre, le lundi 30 mai 2005, a précisé que les pourparlers se déroulaient sur la base de l’accord paraphé le 2 décembre 1999 par les deux gouvernements. A ce sujet, les autorités haïtiennes déplorent le fait que certains aspects de l’entente ne soient pas respectées par les autorités dominicaines. Le gouvernement intérimaire dit reconnaître le droit de la République Dominicaine d’expulser des illégaux mais dénonce les conditions de rapatriement. Le refoulement massif des compatriotes est suspendu depuis environ une semaine. L’intervention du chancelier haïtien survient au moment de la publication d’un document signé par 27 personnalités haïtiennes appelant au boycott des produits dominicains en signe de protestation contre le traitement discriminatoire impose aux compatriotes qui ont travaillé en République Dominicaine depuis plusieurs années.