Nouvelle démonstration de force de « l’Armée Cannibale  » aux Gonaïves

210

Les membres de  » l’Armée Cannibale  » ont fermé , le mercredi 18 décembre 2002 , les portes de la délégation départementale aux Gonaïves pour forcer Madame Kenaz Jean Baptiste Saint Pierre à quitter défintivement son poste . Butin Métayer , frère du fugitif Amiot Métayer qui dirige cette Organisation Populaire (OP) Lavalas , affirme que la déléguée a fait son temps et demande au Président Jean Bertrand Aristide de désigner un nouveau représentant dans la Cité de l’Indépendance . Mme Saint Pierre avait été contrainte de démissionner par le puissant chef d’OP , Amiot Métayer , le 25 novembre dernier pour insuffisance de zèle à la cause Lavalas mais avait maintenu une certaine présence à la délégation. Dans une interview accordée à Radio Métropole , le 28 novembre , le secrétaire d’Etat à la communication ,Mario Dupuy , avait évité de commenter la décision prise par M. Métayer. “ La démission de Mme Kénase Jean Baptiste Saint Pierre suite à une injonction du chef d’Organisations Populaires (OP) , Amiot Métayer , relève de sa responsabilité personnelle “, avait lâché M. Dupuy . Pendant ce temps, un autre représentant de l’Exécutif est également en difficulté . Marie Lourde Garnier , déléguée départementale pour la Grand-Anse est à couteaux tirés avec les sénateurs Lavalas , Gérald Gilles et Lans Clonès . Mme Garnier accuse les parlementaires d’avoir voulu attenter à sa vie ,le 16 décembre dernier à Jérémie ,chef lieu de ce département . Le 16 décembre , jour de la commémoration du 12e annniversaire de la première élection à la présidence de Jean Bertrand Aristide , les sympathisants armés des deux (2) parties ont failli en venir aux mains à l’occasion d’une rencontre tenue dans un night-club de la ville .

Publicité