Nouvelle Polémique Entre l’Opposition et le Pouvoir

334

Brandissant les lois de la république ceS sénateurs qui ont choisi de bouder la 47 ème législature, estiment qu’ils devraient rester en poste jusqu’en janvier 2002. Yrvelt Chery de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL) qui s’est fait le porte-parole des sénateurs qui contestent la décision du président René Préval, prévient qu’il ne compte pas livrer bataille contre le pouvoir qui a choisi d’écourter son mandat.  » L’Opposition doit faire front commun contre le régime lavalas pour l’établissement d’un pouvoir démocratique dans le pays’ a estimé le sénateur Yrvelt Chery. Certains sénateurs comme Wesner Emmanuel, Renaud Bernardin et Gelerme Laguerre siegent aux cotés des élus contestés du 21 mai . Les autres sénateurs se sont abstenus de participer aus séances pour protester comtre les conditions dans lesquelles ces élus lavalas ont été installés au parlement. Entre temps, les élus lavalas sont retournés au parlement après quelques jours d’absence suite aux élections présidentielles et sénatoriales partielles du 26 novembre . Ils doivent maintenant se pencher sur le vote des accords de prêt de la BID toujours en souffrance au Parlement. Parallèlement des commissions sont constituées par les deux chambres qui se donnent une semaine pour accorder leur feu vert à ces projets d’infrastructures. « La permanence est décrétée pour débloquer les accords de prêt de la BID’ a précisé le président de la chambre des débutés Pierre Paul Cotain

Publicité