Pas de Sortie de Crise Pour la Grand’Anse

197

Il n’y a pas encore de solution à la crise électorale dans la Grand’Anse pour la deuxième journée consécutive ; l’institution électorale réuni en conseil en présence des membres du BED et BEC a dû reporter la séance de travail a ce vendredi 21 juillet. La rencontre permettra au Conseil Electoral Provisoire (CEP) de comparer les données produites par les autorités électorales de la Grand’Anse à celles des techniciens du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) Pour le président du BED de la Grand’Anse, Benoit Guerrier, il s’agit d’une raison d’état qui aurait été à l’origine du conflit à Anse d’Hainault. Le responsable du BED qui vient de participer à la réunion en conseil soutient avoir tranché le différend électoral au nom de la constitution et de la loi électorale, selon M. Guerrier, le cartel de l’Espace de Concertation (EC) a remporté les élections. Soulignons que la date du second tour n’est toujours pas retenue au niveau du Conseil Electoral Provisoire (CEP), toutefois dans les couloirs du CEP, on évoque la possibilité de la date du 30 juillet pour le déroulement du second tour dans la Grand’Anse.

Publicité