Pas d’Elections si l’Insécurité Persiste !

280

Le compte à rebours a commencé pour le Conseil Electoral Provisoire qui doit organiser le premier tour des législatives et locales dans pas moins de 20 jours. Toutefois, l’échéance du 21 mai paraît encore lointaine pour l’organisme électoral si l’on se réfère aux récents propos tenus par le Président Léon Manus . Ce dernier avait averti, au cours de la réunion avortée du CEP avec les principaux secteurs impliqués dans le processus, que les élections ne se tiendraient pas si l’insécurité persistait. Un avertissement que le Premier Ministre semble prendre au sérieux. Jacques-Edouard Alexis qui vient d’initier une série de rencontre entre le Conseil Supérieur de la Police Nationale et le CEP appelle l’ensemble des secteurs à mettre la main à la pâte pour réussir les prochaines élections. Une tâche qui paraît difficile face à une opposition extrêmement méfiante et un électorat on ne peut plus démobilisé en raison du climat de violence. Le Gouvernement Alexis qui s’était donné pour principale mission d’organiser des élections en vue d’un retour à la normalité, se retrouve dos au mur.

Publicité