Pas un seul convoi humanitaire des agences des Nations Unies pillé

165

Les convois des agences des Nations Unies et des institutions partenaires n’ont jamais été la cible d’attaques d’individus malintentionnés dans la Cité de l’Indépendance, a laissé entendre, mercredi, le responsable de la communication de la Minustah lors d’un point de presse. «Les interventions de secours aux Gonaïves se déroulent plutôt bien dans les zones accessibles », a souligné Toussaint Congo Doudou. Le responsable de la communication de la Minustah voulait surtout établir une différence entre les convois humanitaires des agences des Nations-Unies et des autres camions qui transportent les aides collectées par des organisations de la société civile notamment. Dans la plupart des cas, fait-il remarquer, la Minustah n’est pas informée de ces opérations qui,de fait, ne bénéficient pas de l’appui des soldats étrangers sur place. La responsable de la communication du Programme Alimentaire Mondial confirme que les convois humanitaires de cette agence des Nations Unies arrivent toujours à bon port et en toute sécurité. Anne Poulsen précise que la distribution de l’aide humanitaire se fait le plus rapidement que possible avec l’appui des soldats de la Minustah. Par rapport au nombre des sinistrés en attente d’aide et de la vitesse de l’acheminement, les opérations de secours sont bien coordonnées, a affirmé un responsable du Bureau de Coordination des Affaires humanitaires. John Bevan précise que plus de 254 tonnes métriques de nourriture ont déjà été distribuées et le nombre de points de distribution, pour l’instant quatre, devrait augmenter dans les prochains jours. Toutefois, les représentants des agences des Nations Unies impliquées dans les opérations de secours aux Gonaïves reconnaissent qu’il reste beaucoup à faire notamment pour sécuriser les convois humanitaires et les points de distribution. Plusieurs dizaines de jeunes ont pillé, mercredi, un dépôt alimentaire où est stocké l’ensemble de l’aide internationale en l’absence de soldats de la Minustah. Pour pallier cette situation, les troupes de la Minustah sur place devraient être renforcées sous peu.