Plusieurs organisations de la société civile préoccupées par l’insécurité

133

Des organisations de protection des droits humains, des institutions religieuses et des personnalités du monde des affaires expriment leurs vives inquiétudes par rapport à la vague d’insécurité, qui s’est abattu sur le pays, depuis plusieurs mois.Dans un communiqué conjoint daté du 26 mars, les signataires dénoncent la négligence des autorités qui a notamment conduit à l’évasion de centaines de criminels dangereux. Ils condamnent également tous les politiciens, à la veille des élections, utilisent la violence comme arme politique, et les trafics illicites comme source de financement, afin d’assouvir leur soif de pouvoir. Selon les signataires de cet appel il appartient au Premier Ministre, au Ministre de la Justice, au Chef de la Police et aux Juges, de tout mettre en œuvre pour identifier ces bandits et chefs de gangs, les sanctionner, les mettre hors d’état de nuire et remonter aux auteurs intellectuels de ces crimes odieux. Parmi les signataires on retrouve le responsables de l’ISC, Rosny Desroche, des responsable religieux comme Max Beauvoir ou encore des personnalités du secteur privé des affaires comme Georges Duret de Gaz industriel d’Haïti, Johanne Day, d’Alternative Insurance Company ou encore Marc Antoine Acra d’INMETAL. EJ/Radio Métropole Haïti