Présidentielles : Le Grand Départ

221

Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) de Ernst Mirville n’a rien à reprocher à l’Exécutif qui à côté des promesses d’accompagnement, n’a jusqu’ici pas lésiné sur sa contribution à l’organisation des présidentielles de novembre 2000. Après les sommes faramineuses déjà depensées pour les dernières élections, le gouvernement Alexis-Préval vient de renflouer les comptes du Conseil pour que rien n’arrête l’appareil électoral ; neuf cent mille dollars américains sont actuellement sur le compte du CEP, nous a confié la trésorière, Mme Micheline Figaro. Cette somme n’est qu’une partie du projet de budget pour les présidentielles et sénatoriales estimées à trois cent soixante dix huit millions de gourdes, qui a été soumis à l’Exécutif par le Conseil. Une partie des fonds débloqués sera allouée à l’achat du matériel d’inscription et à l’impression des bulletins de vote. D’ailleurs, l’appel d’offre est déjà lancé, et le CEP prévoit cette fois-ci de délivrer huit cent mille cartes électorales avec photo aux haïtiens qui n’étaient pas encore de potentiels électeurs, lors des dernières joutes électorales. Le CEP a rechargé ses batteries pour se relancer en force dans la course. Ce mercredi 20 septembre, les candidats doivent commencer à déposer leurs pièces. M. Ernst Mirville et le président du Conseil Electoral Provisoire, au mandat renouvelé, devra annoncer en grande pompe l’ouverture des opérations électorales ce 20 septembre, sauf imprévu.

Publicité