Problème d’accès à l’eau potable dans la capitale

200

Les résidents de plusieurs quartiers de Carrefour et de Port-au-Prince notamment entre Mahotiere et Martissant ont accès à nouveau à l’eau potable à partir de leurs robinets.Au cours des derniers jours plusieurs milliers de familles étaient privées du précieux liquide. La Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (Dinepa) révèle que des fuites dans le principal tuyau métallique ont été à l’ origine de la pénurie.Ces canalisations de 24 pouces avaient été endommagées par des individus armés qui ont établi des négoces illégaux sur le réseau de la Dinepa. Au cours des deux dernières années la stratégie de négociation a permis de lancer les travaux de colmatage de la canalisation. Le directeur du centre technique d’exploitation de la région métropolitaine de Port-au-Prince, Emmanuel Molière, annonce qu’une partie des travaux est bouclée mais qu’une seconde phase est interrompue en raison de l’opposition d’un groupe d’individus armés à Fontamara 27.Nous ne pouvons réaliser un test pour vérifier si la canalisation peut remplir le réservoir, affirme M. Molière expliquant que ces individus armés contrôlent un des 5 vannes. Il soutient que la Dinepa entend réaliser tous les travaux de colmatage des fuites dues à la vétusté du réseau (70 ans) et de celles provoquées par des riverains sans scrupules. Les canalisations à partir du captage de Diquini permettent l’alimentation en eau potable de nombreux quartiers de la capitale.Les responsables de la Dinepa indiquent qu’à long terme il faudra changer complètement les canalisations sur 7 kilomètres et les sécuriser.Cette canalisation relie la source de captage de Tunnel De Diquini au réservoir de Bolosse. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité