Procès : Le Conseil de la Défense Abandonne le Tribunal

183

Le procès des policiers impliqués dans le massacre de Carrefour-Feuilles a débuté, le lundi 21 août, au Palais de Justice de Port-au-Prince, au milieu d’un important dispositif de sécurité et a été étayé de manifestations des proches des victimes. Toutefois, la première journée de ce procès a été pertubée par la décision du Conseil de la Défense d’abandonner le tribunal pour faute de procédure.La séance doit reprendre le mardi 22 août, sous la présidence du Doyen du Tribunal Civil, Me. Lise Pierre Pierre. Le Ministre de la Justice, Me Camille Leblanc, a donc condamné l’attitude du Conseil de la Défense à la première journée du procès de Carrefour-Feuilles. Selon Me Leblanc, le comportement de ces avocats qui ont quitté la salle d’audience en pleine séance est inacceptable. Le Ministre de la Justice en a profité pour rejeter les accusations portées contre le tribunal par le Conseil de la Défense, et a souhaité que les membres du Conseil se ressaisissent en respectant la loi . Le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince déplore l’attitude des avocats de la défense. Maître Wilfrid Présent soupçonne le conseil de la défense de vouloir empêcher la tenue du procès. D’autre part, des parents des proches des victimes du massacre de Carrefour-Feuilles accompagnés par des membres de la Fondation 30 Septembre et de l’organisation JPP ont tenu un sit-in aux abords du Palais de Justice. Cela semble être le début d’une mobilisation pour ce procès afin de porter la justice à dire le mot du droit.

Publicité