Reconduction contestée du ministre des affaires sociales

206

La journée du 18 mars 2002 a été difficile pour la ministre des affaires sociales , Eudes Saint-Preux Craan . Le maintien à son poste du docteur Craan est dénoncé par des membres des TKL de Saint-Jean Bosco (Organisations Populaires (OP) Lavalas). Tôt dans la matinée des barricades de pneus emflammés étaient dressés en plusieurs points du centre-ville de Port-au-Prince et un groupe de personnes se réclamant des TKL de Saint-Jean Bosco étaient venus devant les locaux du ministère des affaires sociales pour protester contre la reconduction du docteur Eudes Saint-Preux Craan. Ces manifestants qui accusent la ministre de baigner dans la corruption ont été confrontés à un autre groupe venu de Cité Soleil pour appuyer Madame Craan. L’intervention prompte de certains responsables des TKL de Saint-Jean Bosco a évité le pire. La ministre des affaires sociales en a profité pour lancer un appel à la collaboration aux différents secteurs de la société notamment les organisations de base. Auparavant, Mme Craan avait dressé un bilan positif de ses 12 derniers mois sous le gouvernement de Jean Marie Chérestal à travers la concrétisation de certains projets au profit des plus défavorisés. La ministre reconduite a fait état notamment du programme de crédit aux femmes marchandes, du centre de formation professionnelle pour les femmes et enfants incarcérés au Fort National et de l’amélioration des conditions de vie de certaines catégories de personnes défavorisées. Le docteur Eudes Saint-Preux Craan confirmé à son poste a été directeur général au ministère à la condition féminine avant sa nomination à la tête des affaires sociales sous le gouvernement de Jean Marie Chérestal.

Publicité