Risque d’une crise humanitaire en Haiti

139

La situation humanitaire s’est fortement détériorée au cours des 4 dernières semaines sur l’ensemble du territoire haïtien.
La contestation sociale s’est intensifiée tandis que le gouvernement a été peu réactif.


Après deux semaines de manifestations pacifiques les protestataires avaient basculé dans une semaine de violence. Et au cours de la dernière semaine des pillages et destruction de centres commerciaux ont été enregistrés.


Les énormes barricades empêchent la circulation des personnes et des marchandises.
Les prix des produits de premières nécessités ont enregistré une forte hausse dans les épiceries encore fonctionnelles.


En outre une pénurie d’eau potable était constatée dans plusieurs quartiers. Les stations de pompage ne disposent pas de carburant pour distribuer l’eau et les camions ne peuvent transporter l’eau de la Plaine du cul-de-sac vers les quartiers résidentiels.


Les hôpitaux ne disposaient plus de carburant pour fonctionner normalement.
Les compagnies de téléphonie sont confrontées à d’énormes difficultés pour faire fonctionner les sites. Des défaillances ont été signalés sur les réseaux.


Par ailleurs les banques commerciales et les maisons de transferts sont dysfonctionnels dans plusieurs départemens.
Dans la région métropolitaine de Port-au-Prince certaines succursales de banques ont recommencé à fonctionner.

LLM / Métropole Haïti