Trois Casques bleus brésiliens blessés à Port-au-Prince

83

Trois Casques bleus brésiliens ont été blessés par balles, le vendredi 25 février 205, par des inconnus dans le quartier populaire de Port-au-Prince, « Bel-Air » une zone de haute tension où les activistes armés lavalas ont pignon sur rue. « Il s’agit de blessures légères », a précisé le commandant de la force de l’ONU ( Minustah), le général brésilien Augusto Heleno qui s’exprimait, le samedi 26 février 2005 sur Radio Kiskeya. Le commandant des casques bleus a précisé que l’opération de la Minustah était une activité de routine où il était question de rechercher des bandits et des armes. Les trois casques bleus, un sous-lieutenant, un sergent et un caporal, ont été atteints au bras alors qu’ils patrouillaient à Bel-Air , a indiqué à l’AFP, Sophia Boutaud de la Combe , membre du service de presse de la Minustah. Elle a précisé que le sergent et le caporal ont été blessés lors d’une patrouille, le jour, tandis que le sous-lieutenant a été dans la soirée du vendredi par des inconnus qui ont ouvert le feu sur sa patrouille. Vendredi et samedi, la Minustah a mené des opérations à Bel-Air. Aucun détail n’est jusqu’ici communiqué à la presse. Par ailleurs, la Minustah fait par de la mort, le samedi 26 février, des suites d’une maladie dont la nature n’a pas été précisée.