Un ex ministre alerte sur l’agenda des élections

316

Il est très tard pour organiser les élections dans la perspective du 7 février 2024, constate l’ex ministre Mathias Pierre.
L’ancien ministre de Jovenel Moïse se désole qu’aucune action d’envergure n’ait été entreprise dans le secteur de la sécurité.


C’est le principal problème, insiste M. Pierre appelant à un sursaut des autorités et acteurs politiques.
5 mois après l’accord du 21 décembre le conseil Électoral n’est toujours pas en place.

Cependant il fait valoir que les membres du conseil d’administration du CEP peuvent être nommés dans un bref délai grâce à un consensus entre les divers secteurs de la société.
Il soutient que la machine électorale est déjà en place et les fonds disponibles.
L’ex ministre chargé des questions électorales rappelle que plus de 40 millions de dollars avalent été versés au basket fund.


De plus les matériels pour le référendum sur la Constitution sont déjà disponibles en Haïti.


M. Pierre souligne que le système électoral haïtien bénéficie de l’appui logistique de l’UNOPS et l’appui technique du PNUD.
La machine électorale peut être activée rapidement et de manière efficace puisque les fonctionnaires sont en poste depuis une vingtaine d’années.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité