Un mort et plusieurs blessés par balle à l’occasion d’une journée de mobilisation de l’Oppositon contre Lavalas en province .

317

La mobilisation anti-lavalas s’est manifestée sous différentes formes le jeudi 29 novembre dans certaines régions du pays. La grève et les manifestations étaient au menu des activités des membres de la Convergence Démocratique qui réclament le départ du régime en place. Dans la ville de Saint-Marc, cette mobilisation s’est soldée par la mort par balle d’un militant de la Convergence suite à l’intervention armée de proches du pouvoir pour disperser une manifestation de l’Opposition. Cet incident a également fait des blessés dans les rangs des partisans de la Convergence. Les responsables de l’Opposition se déclarent indignés après le meurtre d’un de leurs partisans à Saint-Marc. Les principaux opposants au régime appellent à la poursuite de la contestation à travers le pays contre le régime lavalas. « Lavalas a déclenché une campagne de répression sans limite contre les opposants, la mobilisation doit être sans limite » a déclaré l’un des responsable de l’Opposition Evans Paul. Selon M. Paul , Lavalas représente une menace pour l’avenir de la démocratie en Haïti. La situation était beaucoup moins tendue à Mirebalais où la manifestation de l’Opposition s’est déroulée sans incident malheureux. Les manifestants encadrés par la police ont tiré à boulets rouges sur le régime Lavalas . A Jacmel, le mot d’ordre de grève lancée par la Convergence Démocratique a été quelque peu suivi. La police avait déployé beaucoup plus d’agents que d’habitude. Par contre à Petit Goave , les activités étaient paralysées . Cependant, aux Gonaïves, les partisans du régime Lavalas ont manifesté sans difficulté. Lors de cette marche, les militants du parti au pouvoir ont dénoncé la Convergence Démocratique. Les lavalassiens ont également réclamé que le président Aristide termine son mandat de cinq (5) ans.

Publicité