Un spécialiste alerte sur la fragilité d’une frontière 

286

Le spécialiste en relation internationale,  M. Pierre Antoine Louis, appelle à la sérénité pour éviter tout dérapage dans la région frontalière.

Il insiste sur la nécessité de ne pas confondre la ligne frontalière et le mur dominicain. 

Le mur n’est pas un mur binational,  ajoute t-il précisant que les dominicains disposent d’espace de patrouille sur leur territoire à l’extérieur du mur.

En ce qui a trait à la ligne frontalière elle est fixée suivant les accords de 1929.

Pierre Antoine Louis attire l’attention sur la complexité de la gestion de cet espace qui englobe des aspects émotionnels,  politique et militaire.

Estimant que la situation est volatile en raison du conflit lié à la construction du canal,  M. Louis se réjouit du professionnalisme des agents du BSAP qui ont empêché un dérapage.

Il rend le président dominicain responsable du climat de tension qui règne dans la région frontalière. À ses yeux une rencontre entre les deux chanceliers est nécessaire afin de faciliter un retour à l’apaisement. <br><br> LLM / radio Métropole Haïti

Publicité