Un spécialiste recommande une mission de paix de l’ONU

238

L’expert en relation internationale, M. Pierre Antoine Louis, est favorable au déploiement d’une mission de paix en lieu et place d’une force multinationale. Le conseil de sécurité de l’ONU devra statuer sur une éventuelle intervention armée le 15 août prochain.


M. Louis, qui a travaillé pendant plus de 10 ans dans des opérations de maintien de la paix, croit que ce type de mission peut permettre aux haïtiens d’avoir le temps nécessaire pour réaliser des réformes structurelles. La Minustah avait passé 13 ans en Haïti.


Il explique toutefois qu’il revient aux élites haitiennes de reprendre le contrôle de leur état et de prendre les décisions pour développer leur pays.


Une force multinationale ne pourrait réaliser qu’une action à court terme. M. Louis prévient qu’il ne suffit pas de démanteler les gangs il faudra s’assurer qu’ils ne se reproduisent plus. En ce sens il redoute un retrait rapide d’une force multinationale suivant les conjonctures politiques des pays contributeurs.


Dans les deux options il faudra que les acteurs politiques et le gouvernement haïtien parviennent à un consensus.


La résolution du 15 juillet 2023, du conseil de sécurité, demande au secrétaire général de formuler des recommandations relatives à l’envoi d’une force.
M. Antonio Gutteres a, en maintes occasions, insisté sur la nécessité du déploiement d’une mission robuste pour rétablir la paix en Haïti.


M. Louis fait remarquer que le conseil approuve toujours les recommandations du secrétaire général.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité