Une commission présidentielle planche sur le problème énergétique

127

L’incapacité pour l’électricité d’état d’Haïti (EDH( de produire l’énergie électrique nécessaire au développement économique est un véritable défi pour le chef de l’état, qui avait fait de l’énergie une des priorités de son administration, Une commission présidentielle, présidée par Michel Présumé devra dans un premier temps renégocier les contrats entre l’EDH et les fournisseurs privés d’énergie électrique. Selon M. Présumé les responsables des compagnies qui fournissent de l’énergie à l’EDH ont convenu de la nécessité de revisiter les contrats.Les contrats doivent être équilibrés, dit-il faisant valoir qu’il entend réévaluer les responsabilités de chaque partie  » de manière respectueuse ». Michel Présumé, qui a été aux commandes de la commission de modernisation des entreprises publiques (Cmep) ayant réalisé la privatisation de Minoterie d’Haïti, devra ensuite trouver une formule pour que l’EDH puisse redevenir rentable. La compagnie publique est en faillite et M. Présumé fait remarquer que l’état seul ne pourra consentir tous les investissements nécessaires.L’énergie électrique doit être disponible et accessible a tous, a martelé M. Présumé secrétaire d’état à la planification. Par le biais de la commission présidentielle pour la reforme énergétique, le président Martelly souhaite réaliser des actions importantes dans l’énergie qui constitue l’un des 5 E prioritaires de ses promesses électorales. M. Présumé se propose de poser les problèmes de manière cohérente cette fois ci rappelant que d’autres problèmes sont liés aux déboires du secteur énergétique. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité