Une Haïtiano-Américaine plaide coupable dans une affaire de trafic d’armes liée au gang « 400 Mawozo »

204

Eliande Tunis, une Haïtiano-Américaine de 44 ans, a admis sa culpabilité, mercredi 17 Janvier 2024, devant un tribunal à Washington, faisant face à 48 chefs d’accusation de conspiration en vue de commettre un meurtre. Elle a avoué avoir joué un rôle crucial dans l’approvisionnement en armes et munitions du gang notoire « 400 Mawozo ».

Cette déclaration de culpabilité intervient avant même le début du procès du chef de gang, Germine Joly, alias Yonyon. Tunis a reconnu avoir facilité l’obtention d’armes auprès de marchands d’armes en Floride, contribuant ainsi aux activités criminelles du gang en Haïti.

Les documents judiciaires révèlent que Mme Tunis était en contact étroit avec Yonyon et le chef actuel du gang 400 Mawozo, Lanmò san Jou, au moment de l’enlèvement de 17 missionnaires américains et canadien. Cette implication directe a conduit à son inculpation pour conspiration.

La sentence de Mme Tunis est prévue pour le 8 mai, selon l’annonce du juge lors de l’audience du 17 janvier. L’avocat accusateur recommande une peine de prison allant de 51 à 63 mois, ainsi qu’une amende variant entre 20 000 et 200 000 dollars.

Marvens Pierre

Publicité