Une nouvelle offensive des gangs fait 10 morts au Bel Air

523

Les conditions de vies dans les quartiers populeux de sont fortement détériorées en 2021. Outre la cherté de la vie les violences des groupes armés ont provoqué des déplacement de population dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.


Des habitants du quartier de Bel Air ont été la cible d’une nouvelle offensive du gang de Jimmy Cerisier, alias Barbecue durant la dernière semaine de l’année 2021.


Un bilan partiel fait état d’une dizaine de personnes tuées lors de deux attaques les 24 et 31 décembre 2021.
Le gang de Barbecue avait reçu le support du gang Craché du feu.


De nombreux habitants ont fui leur résidences pour échapper à la fureur des bandits lourdement armés.
Il s’agit de la énième offensive notamment contre les résidents du quartier de Mayard au Bel Air.


Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) alerte sur les crimes commis et presse les autorités à intervenir pour rétablir la paix.
Le coordonnateur général du RNDDH, M. Pierre Espérance, affirme avoir recensé plus de 13 massacres dans les quartiers populeux entre 2019 et 2021.


Il accuse certains officiels d’avoir planifier les massacres dans ces bidonvilles.
Il indexe notamment un ancien directeur général du ministère de l’intérieur d’etre l’un des fondateurs du gang Craché du feu.
Les deux gangs, Delmas 2 de Barbecue et Craché du feu sont impliqués dans tous les massacres, soutient M. Espérance.

LLM / radio Métropole Haïti