Vers la fin de la grève à l’hôpital général de Port-au-Prince ?

287

Les médecins résidents et internes à l’hôpital général en grève depuis plusieurs semaines, pourraient mettre fin à leur mouvement, à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire de ce lundi 24 juin 2002. Le vendredi 21 juin dernier, une importante séance de travail sur la crise à l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (HUEH)s’était déroulée au siège du ministère de la santé publique, entre le ministre Henri Claude Voltaire, des sénateurs lavalas, le recteur de l’université, le doyen de la faculté de médecine et des représentants des grévistes. Un protocole a été établi dans lequel le ministère de la santé s’engage à satisfaire certaines des revendications des médecins grévistes. Résidents et internes qui observent un arrêt de travail depuis la fin du mois de mai avaient, lors d’un point de presse, le jeudi 20 juin 2002, à nouveau justifié leur mouvement et critiqué les autorités sanitaires du pays. Les médecins résidents et internes en grève s’étaient déclaré ouverts au dialogue et s’étaient défendu d’exercer la violence contre les patients de l’HUEH. Les grévistes s’inscrivaient donc en faux contre les déclarations faites la veille par le ministre de la santé publique ,Henri Claude Voltaire , qui avait considéré cet arrêt de travail comme une forme de violence pratiquée sur les patients de jour en jour aux abois . Pour ses premières remarques publiques depuis le déclenchement de la grève le 27 mai dernier , le ministre Voltaire avait également invité les résidents et internes au dialogue et annoncé en même temps le recrutement de médecins , employés de l’Etat , pour venir en aide aux patients . Dans des déclarations faites récemment , les grévistes avaient indiqué que les tentatives de négociations avec le ministère de la santé publique avaient échoué. De son côté, le sénateur Lavalas Prince Pierre Sonson avait critiqué la gestion de ce dossier par le ministre Henri Claude Voltaire .

Publicité