Vers le lancement des travaux de réhabilitation des bornes frontalières entre Haïti et la République Dominicaine.

249

La Commission mixte débute ses activités, le 4 mars prochain, après une série de réunions préparatoires. Sa mission principale : identifier et remplacer les bornes délimitant les deux (2) pays qui sont fortement dégradées. Août 1929 à Dajabon, la commission dominicaine de délimitation des frontières, lance les travaux devant aboutir au bornage des deux pays partageant l’Ile. La première borne est posée à l’embouchure de la rivière Massacre située au Nord-Est d’Haïti plus exactement dans la Commune de Ferrier et la dernière se trouve bien implantée dans l’embouchure de la rivière de l’Anse-à-Pitre dans le Sud-Est d’Haïti. Au total ,332 poteaux en béton disposés sur une distance de 375 kilomètres. Mais sous le poids des ans, certaines bornes ont été déplacées ou enterrées . 72 ans après le traité de délimitation , soit en janvier 2001, le président dominicain Hipolito Mejia nomme une commission gouvernementale de délimitation territoriale. Le 26 septembre de la même année, son homologue haïtien Jean Bertrand Aristide emboite le pas. Après plusieurs rencontres préparatoires, les deux commissions se retrouvent le 4 mars prochain pour le lancement officiel des travaux axés sur l’identification et le remplacement des bornes délimitant les deux pays partageant la même Ile . Cette tâche est assez difficile selon l’ingénieur Jean Foubert Benoit ,spécialiste en géodésie. Depuis l’Indépendance de la République dominicaine en 1844 consacrant du coup la scission de l’Ile d’Haïti, les relations entre les deux pays n’ont jamais été harmonieuses, en dépit d’un traité de paix signé en 1929. Cette convention a été suivie du massacre de 1937 sous la présidence de Raphaël Léonidas Trujillo et d’un rapatriement massif de sans papiers haïtiens 54 ans plus tard en août 1991 sous le règne de Joaquim Balaguer . Aujourd’hui , des problèmes d’importance tels la question migratoire persistent en dépit d’une tentative de réchauffement des relations entre les deux (2) pays suite à la récente visite à Santo Domingo de Jean Bertrand Aristide .

Publicité