Violences électorales : 8 personnes incarcérées à Jacmel

148

Les huit personnes arrêtées lors de la tenue du 1er tour des élections législatives du 9 août dans le Sud Est sont toujours incarcérées dans la prison civile de Jacmel . Le dossier du candidat du parti ADRENA Frantz Moise et ses cinq partisans se trouve pour l’instant par devant le cabinet d’instruction cependant celui, de deux autres individus arrêtés pour détention illégale d’arme à feu est déféré par devant le tribunal correctionnel. Le commissaire du gouvernement de Jacmel exhorte les individus mal intentionnés à ne pas commettre des infractions, avant, pendant et après les élections de 2015 dans le Sud Est du pays. La PNH avait procédé mercredi dernier à l’arrestation de 3 candidats à Mirebalais pour incitation à la violence et à la dégradation d’édifices publics et détention illégale d’arme à feu. Les candidats à la députation de la Plateforme Pitit Desalin, de Fanmi Lavalas et de la plateforme Verite ont été conduits à la prison civile de Mirebalais. Des tensions post électorales ont été signalées à St Marc dans le département de l’Artibonite et dans d’autres régions du pays. EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité