Le BINUH condamne l’assassinat du Président du RDNP, Eric Jean Baptiste

307

Le Bureau Intégré des Nations Unies en Haiti (BINUH) condamne dans les termes les plus forts l’assassinat, ce vendredi 28 octobre, d’Éric Jean Baptiste, Secrétaire Général du Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (RDNP) et ancien candidat à la présidence d’Haïti et de son garde de corps.

Selon un communiqué du BINUH , Jean Baptiste était un homme politique engagé, au service de la consolidation de la démocratie et de l’état de droit en Haïti. Son meurtre constitue une attaque contre ces valeurs fondamentales.

Il est impératif que les circonstances entourant sa mort soient éclaircies et que les auteurs de cet assassinat soient arrêtés et traduits en justice. Il en va de même pour les autres crimes graves commis récemment, notamment le meurtre de Tess Gary, journaliste de la radio LeBon, retrouvé mort dans la ville des Cayes le 24 octobre et la tentative de meurtre à laquelle a échappé Roberson Alphonse, journaliste du quotidien Le Nouvelliste, le 25 octobre 2022.

Le BINUH annonce qu’il est extrêmement préoccupé par l’aggravation du climat d’insécurité et exhorte les autorités nationales à redoubler les efforts pour améliorer le climat sécuritaire. Il appelle également les acteurs de la vie publique haïtienne à s’unir de façon décisive contre la violence qui affecte Haïti afin que la population puisse jouir de ses droits fondamentaux, et à le faire dans le respect des lois et des droits de la personne.

Le BINUH présente ses condoléances aux proches des défunts, aux membres du RDNP ainsi qu’au peuple haïtien et s’associe à leur douleur dans ces moments difficiles.

–FIN—