2005, une année difficile, prédit le Président de la République

239

Le président provisoire Boniface Alexandre prédit une année 2005 difficile en raison de la tenue des élections générales dans le pays. Dans son discours prononcé aux Gonaïves, le samedi 1er janvier, à l’occasion du 201ème anniversaire de l’Indépendance, M.Alexandre a demandé au gouvernement et au Conseil électoral provisoire d’adopter les mesures nécessaires pour que le pays ait à sa tête des dirigeants élus en 2006. Le Chef de l’Etat appelle tous les secteurs à jouer leur partition afin, dit-il, de ne pas décevoir les ancêtres. Toutefois, M.Alexandre reconnaît que les années électorales sont toujours difficiles. Lors d’une rencontre avec la presse, le 30 décembre 2004, le Premier ministre Gérard Latortue a affirmé que les élections se feront envers et contre tout. M. Latortue a rappelé que son gouvernement remettra le pouvoir comme prévu le 7 février 2006. Le Conseil électoral provisoire (CEP) s’apprête à communiquer cette semaine au pouvoir le projet de décret électoral pour promulgation. Le projet a été modifié en fonction des commentaires produits par les partis politiques et les organisations de la société civile, révèle le secrétaire général du CEP, Rosemond Pradel. De plus, il sera soumis à l’Exécutif le calendrier électoral et le budget d’organisation des élections.

Publicité