2021, l’année de tous les déficits

546

L’économiste Kesner Pharel prévoit des déficits budgétaires records cette année, tant aux Etats Unis qu’en Haïti.

Intervenant ce lundi pendant le journal du matin de Radio Métropole, il a fait valoir que le programme de relance de l’économie américaine d’un montant de 900 milliards de dollars ratifié par Donald Trump, va être bénéfique à Haïti :

« Le père noël est passé aux Etats unis, il va pleuvoir des milliards, ce qui aura, à n’en pas douter, des répercussions positives sur ceux qui ont des proches là bas ! »

En Haiti, 2021 se présente sans grand espoir, car le  le moral des entrepreneurs locaux est au plus bas selon l’économiste. Cette déprime n’annonce ni une hausse de la consommation, ni même de l’investissement interne. Dans ce cas, Kesner Pharel estime qu’il ne faudra pas non plus, attendre grand chose des investisseurs étrangers.  

« 2021 sera une année électorale. Dans ces conditions, il est  impossible de faire des projections. Ce qui n’empêche pas le gouvernement d’être extrêmement optimiste concernant la croissance. »

La santé de l’économie haïtienne étant largement conditionnée par la stabilité politique, il ne faut pas se faire d’illusion ajoute Kesner Pharel qui conclut :

« La nouvelle année risque d’être celle de tous les records : déficit, pauvreté et misère ».

AL / radio Métropole Haïti

Publicité