3 policiers tués à Thomassin par des bandits

396

Le Premier Ministre haïtien, M. Ariel Henry qualifie d’actes barbare l’assassinat de trois policiers dans le quartier de Thomassin à Pétion ville.
Il promet d’apporter une solution aux violences des gangs armés qui endeuillent les familles haitiennes.


En effet le dimanche de Pâques a été particulièrement douloureux pour la Police haïtienne. Les bandits ont infligé une lourde défaite aux forces de l’ordre dans le combat pour reprendre le contrôle de ce quartier huppé de la région métropolitaine.
Les trois policiers ont été tués à bord de leur véhicules par des bandits retranchés sur le toit d’une maison.


Les bandits, qui contrôlent la zone depuis plus de trois mois, opposent une résistance aux policiers qui veulent les déloger.


Le porte parole de la Police , l’inspecteur divisionnaire, M. Gary Desrosiers a révélé que la patrouille assurait la sécurité sur l’axe routier principal.
Les trois policiers agent 2, affectés au sous commissariat de Thomassin, avaient pour mission de sécuriser le tronçon entre Thomassin 32 et 48 notamment.


Plusieurs unités de la PNH étaient impliquées dans l’opération réalisé à Laboule 12, fief du gang de Ti Makak. Si M. Desrosiers s’est gardé de communiquer le bilan des pertes dans les rangs des bandits, le coordonnateur du syndicat de la Police Nationale, Lionel Lazare, révèle que 3 bandits ont été tués.
Selon lui les policiers ont été tués dans le cadre de représailles.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité