Affaire de visas américains révoqués : un parlementaire crie à l’injustice

208

L’un des deux (2) parlementaires sanctionnés par le gouvernement américain proclame son innocence . Saint Juste Momprévil dont le visa a été annulé se défend d’être un trafiquant de stupéfiants . Le député du Pati Louvri Baryè (PLB) se déclare offusqué par l’attitude des autorités américaines. Le député de Chansolme/Bassin Bleu , silencieux depuis sa réélection au Parlement en mai 2000 , dit avoir construit sa renommée et son intégrité au fil des ans et le consulat américain à Port-au-Prince lui doit des explications . Le parlementaire contesté explique que son visa a été annulé en avril 2002 parce que ses parents avaient entamé en sa faveur une procédure de résidence aux Etats-Unis . Il affirme qu’il n’a appris cette décision de l’ambassade que quelques mois plus tard après une série de va et vient auprès des autorités américaines à Port-au-Prince. Aussi, M. Momprévil crie-t-il à l’injustice et met au défi le gouvernement américain de fournir des preuves de son implication dans le trafic de la drogue . Pour asseoir la thèse de son innocence , le parlementaire dit avoir engagé un cabinet d’avocat ici en Haiti . St Juste Momprévil déclare compter aussi sur l’appui de ses parents aux Etats-Unis pour avoir gain de cause et déjà, il attend des excuses de la part des responsables du consulat américain à Port-au-Prince . Qu’en est-il de son collègue Nawoom Marcellus sanctionné , lui aussi, par l’immigration américaine ? Cela semble une autre histoire car le député Marcellus n’a pas mis les pied au Parlement ,le lundi 3 février 2003 .

Publicité