Amélioration des conditions de détention en Haiti, selon le PNUD

86

Le Programme des Nations-Unies Pour le Développement (PNUD) dresse un bilan satisfaisant de la situation dans les prisons en Haïti à l’occasion de la journée internationale des détenus, le jeudi 25 octobre. Le responsable du programme d’appui à l’Administration Pénitentiaire Nationale (APENA) fait état de progrès mais déplore la persistance de la surpopulation carcérale. Le technicien du PNUD ne cache pas sa satisfaction face à l’amélioration qu’il dit constater dans les conditions de détention à travers le pays. Pour Jacques Dyotte , au cours de ces six (6) derniers mois, l’administration pénitentiaire nationale a connu des progrès tant du point de vue de la gestion des prisons qu’au niveau du respect des droits humains. Toutefois, l’expert du PNUD déplore la persistance du problème de surpopulation dans les centres de détention. En dépit des efforts déployés par le gouvernement pour combattre la détention préventive prolongée. M. Dyotte annonce que des initiatives sont en cours pour une meilleure prise en charge des mineurs incarcérés au Fort National. Le Programme des Nations Unies pour le Développement fournit un appui technique à l’administration pénitentiaire nationale notamment la formation d’agents pénitentiaires et la construction de nouveaux centres d’incarcération. Des experts internationaux continuent d’appuyer les autorités haïtiennes dans l’organisation administrative des prisons.