Andrice Riché, nouveau vice président du sénat

265

Le sénateur Andrice Riché (OPL), a été élu vice président du sénat hier mercredi en remplacement de Rudolph Boulos, démissionnaire selon le président du sénat.Andrice Riché a obtenu 12 votes favorables contre 5 à Semephise Gilles (Lespwa).Une élection déroulée dans une ambiance particulière, le sénateur Rudolph Joasil ayant refusé de voter pour protester contre le sort réservé à son collègue du Nord Est.Le sénateur Riché, qui avait été battu par Boulos lors des dernières élections à la vice présidence du grand corps, soutient qu’il a été élu à la faveur de circonstances objectives.Dans ses premières déclarations, le sénateur de la grand anse a dit vouloir œuvrer afin d’améliorer les conditions de travail des fonctionnaires du sénat. Tout en soulignant que le sénateur Riché a la compétence pour occuper cette haute fonction, le sénateur Rudy Herivaux ( Lavalas) souligne que ces élections ont été réalisées dans des circonstances douloureuses. » Le sénat doit continuer à fonctionner, il faut éviter une crise afin que le grand corps puisse voter les accords internationaux et des projets de loi », ajoute t-il.Le président du sénat, Kelly Bastien, assure que le sénateur Riché a la compétence nécessaire pour assumer la fonction de vice président du sénat.Le président du sénat entend continuer à œuvrer dans la transparence afin de faciliter le travail des élus dans le respect de la constitution.D’un autre coté, Rudolph Boulos nie avoir bénéficié de l’aide de l’ambassade dominicaine pour laisser le pays, le 18 mars dernier.Dans une interview au journal dominicain, El Caribe, M. Boulos soutient avoir regagné la république dominicaine par la route afin d’échapper à un complot visant son assassinat.De plus, il dénonce un plan du chef de l’état, René Préval, visant à dissoudre le parlement.

Publicité