Arrestation d’un ancien haut responsable de l’EDH

209

La police a procédé à l’arrestation à Port-au-Prince, le jeudi 23 mai 2002, de Jean François Sildor, ancien directeur général de l’Electricité d’Haïti (EDH) . Les faits reprochés à M. Sildor ne sont pas encore rendus publics par les autorités gouvernementales . Toutefois, son interpellation intervient 48 heures après la visite du chef de l’Etat à la compagnie nationale d’électricité. Jean Bertrand Aristide avait fait état de corruption au sein de l’entreprise et invité le directeur récemment nommé Jules André Joseph à appliquer la formule “zéro tolérance”. Ce dernier avait indiqué qu’il attendait un rapport d’audit de la Cour des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA)avant de contacter les autorités judiciaires. Selon des sources dignes de foi, Jean François Sildor qui avait démissionné de son poste en mars dernier n’entretenait plus de bons rapports avec le président Aristide depuis les évènements à Carrefour-Feuilles, le 7 février dernier. La rupture d’un câble de haute tension avait provoqué l’électrocution d’une dizaine de personnes dans un marché de la zone. L’Electricité d’Haiti ( EDH) avait pris en charge les frais de funérailles des victimes . L’EDH avait offert 125 mille gourdes comme compensation aux parents de chaque victime . Les deux (2) hommes auraient à l’époque des points de vue différents sur la gestion de ce dossier .

Publicité