Arrivée prochaine d’une mission d’évaluation de Ocha

151

Une délégation du bureau de coordination pour les affaires humanitaires (Ocha) effectuera une visite en Haïti au cours de cette semaine afin d’évaluer la situation humanitaire.La porte parole de Ocha à Genève, Elisabeth Byrs, révèle que cette visite avait été projetée de longues dates mais coïncide avec les efforts de la communauté internationale en vue de trouver une solution à la crise alimentaire en Haïti.Elle indique que la mission planifiée depuis l’année dernière doit évaluer l’insécurité alimentaire et ses conséquences. »Cette mission facilitera l’identification du nombre de personnes dans des régions spécifiques ayant des besoins immédiats », dit-elle soulignant que ceci permettra aux agences de l’ONU de cibler leur réponse.  » La situation haïtienne comporte deux aspects, le développement sur le moyen et le long terme et une urgence humanitaire caractérisée par les manifestations contre la faim », ajoute t-elle.Dans une interview accordée, Jean Edouard Rigaud, correspondant de radio Métropole à Genève, la porte parole de Ocha affirme que son organisation entend tout mettre en œuvre pour répondre aux besoins urgents de la population haïtienne.L’Ocha qui compte une petite cellule de coordination de 5 personnes en Haïti projette de renforcer la coordination dans la perspective d’une réponse humanitaire à la crise.Mme Byrs rappelle que le bureau de coordination pour les affaires humanitaires œuvre en coordination avec les organismes membres du système de l’ONU en Haïti.Elle souligne que la malnutrition est très répandue en Haïti, pays le plus pauvre de l’hémisphère.Interrogée sur l’action de Ocha en Haïti, Mme Byrs informe que 8 000 tonnes de nourriture sont actuellement distribuées dans le pays.Tout en se réjouissant de l’intensification des interventions des autres agences de l’ONU, elle soutient que des gouvernements étrangers apportent un appui directe sur le plan alimentaire à Haïti.La semaine dernière, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon avait sollicité une aide d’urgence en faveur d’Haïti.Dans une lettre adressée à 12 pays membres de l’ONU, Ban Ki-moon avait rappelé que de grandes manifestations violentes contre la vie chère ont été enregistrées au début du mois.Par ailleurs, la ministre autrichienne des affaires étrangères avait annoncé le déblocage d’un million d’euros au profit de la Nanibie, Haïti, Bourkina Faso et Etiopie.250 000 dollars seront attribués au PAM pour aider les enfants, les malades et les jeunes mères en Haïti.

Publicité