Assassinat du Président Moïse : Claude Joseph, n’a aucun lien selon la Police

737

La Police nationale annonce dans une note qu’elle  bénéficie de l’accompagnement technique des enquêteurs du FBI et de plusieurs autres techniciens étrangers, dans le cadre de l’enquête portant sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse.

Par ailleurs  les autorités policières précisent que contrairement aux allégations diffusées par le media colombien «  noticieros caracol », les indices et autres informations collectées ne relèvent aucun lien avec le premier ministre, Claude Joseph et les suspects n’ont fait aucune révélation en ce sens.

La PNH met en garde contre toute manœuvre de diversion  et renouvelle sa détermination à poursuivre l’enquête  en cours jusqu’à son aboutissement.

Il faut souligner que  Reynaldo Corvington et Gilbert Dragon sont les deux (02) nouvelles personnes arrêtées par les enquêteurs de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du président de la République Jovenel Moïse.

En présence d’un juge de paix, des perquisitions ont été effectuées aux domiciles de chacun de ces individus. Chez Reynaldo Corvington, la police a retrouvé huit fusils de calibre 12 mm dont trois automatiques, un M1, un AR-15, neuf pistolets, cinq fusils de chasse. Plusieurs chargeurs, trois grenades à fragmentation et un véhicule.

Chez Gilbert Dragon, la police a confisqué plusieurs cartouches de calibre 12 mm, un AR-15, deux pistolets de calibre 9mm et deux gilets par balle.

 Par ailleurs, un avis de recherche a été lancé contre le nommé Désir Gordon Phenil. Il était responsable de la location des véhicules, de la coordination des rencontres avec les mercenaires et du paiement des matériels.

Sur le plan administratif, 24 mesures conservatoires ont été prises à l’encontre de plusieurs policiers et responsables d’unités; et 04 sont placés en isolement

Publicité