Aucun bilan officiel sur les affrontements entre la Minustah et les gangs

67

La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (Minustah) n’a fournit aucun bilan précis sur les affrontements entre des bandits et des casques bleus le 22 décembre à Cité Soleil.Dans un communiqué la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH ) informe que plusieurs membres du chef de gang dénommé Belony ont été tués ou blessés lors d’affrontements avec les casques bleus.Selon la mission de l’Onu, les bandits réfugiés dans le quartier de Bois Neuf, ont tiré pendant plusieurs heures en direction des soldats de la MINUSTAH, qui  » ont répliqué en respectant les règles d’engagement aux termes desquelles les soldats des Nations Unies ripostent seulement après avoir identifié la source et la direction des tirs ». Dans cette mise au point les responsables de la Minustah affirment que les  » hélicoptères qui surveillaient les opérations ce jour-là, n’ont jamais effectué de tirs sur les maisons des quartiers de Cité Soleil, contrairement à ce que certains medias ont rapporté ». »Cette opération fait partie d’une stratégie de lutte contre la criminalité et l’insécurité », indique la mission de l’ONU qui ajoute que l’opération a été réalisée en réponse à une requête du gouvernement d’Haïti. La mission onusienne informe que l’opération conjointe Minustah- PNH du vendredi 22 décembre dans les quartiers de Bois Neuf et Drouillard (Cité Soleil) était dirigée contre les bandits du chef de gang Belony, accusé de terroriser la population et de garder en otage des civils.